Quelle différence entre enduit de lissage et enduit de joint ?

différence enduit lissage et enduit joint

En matière de rénovation et de décoration, les enduits de lissage et les enduits à joint sont deux produits essentiels pour obtenir un rendu impeccable sur vos surfaces. Bien qu’ils aient des objectifs similaires concernant l’amélioration de l’aspect final des murs et plafonds, ces deux types d’enduits présentent néanmoins des caractéristiques et des utilisations spécifiques. Dans cet article, nous allons décrypter les principales différences entre l’enduit de lissage et l’enduit à joint.

Qu’est-ce que l’enduit de lissage ?

L’enduit de lissage, parfois appelé enduit de finition ou enduit de rebouchage, est un produit conçu pour uniformiser, lisser et améliorer la qualité d’une surface avant la pose d’une peinture, d’un papier peint ou autre revêtement mural. Utilisé principalement en rénovation, il permet également de corriger certains défauts mineurs comme les irrégularités, les légères fissures ou les petites aspérités présentes sur les matériaux de construction tels que le plâtre, le béton, les plaques de plâtre ou encore le carreau de plâtre.

Les différentes sortes d’enduits de lissage

Il existe plusieurs sortes d’enduits de lissage avec des formulations spécifiques en fonction de leurs utilisations et des supports sur lesquels ils peuvent être appliqués. On peut ainsi trouver :

  • l’enduit de lissage en pâte, prêt à l’emploi et facile d’utilisation, idéal pour les petites surfaces ou les travaux de retouche;
  • l’enduit de lissage en poudre, à mélanger avec de l’eau selon les proportions indiquées sur le sac, adapté aux grandes surfaces ou aux chantiers importants;
  • l’enduit de lissage spécial plafond, conçu pour faciliter l’application sur les surfaces horizontales mécaniquement sollicitées.

Qu’est-ce que l’enduit à joint ?

L’enduit à joint est également un produit destiné à améliorer l’aspect final des murs et plafonds, mais son utilisation est spécifique aux assemblages de plaques de plâtre (aussi appelées plaques de type BA13). En effet, lorsque ces plaques sont posées côte à côte pour réaliser une cloison ou un doublage, elles laissent apparaître entre elles des joints plus ou moins larges qui doivent être rebouchés avant la mise en peinture ou la pose d’un revêtement mural. L’enduit à joint a pour fonction de combler ces espaces, de renforcer la solidité du montage et de garantir une finition homogène et sans trace de raccord.

Les différentes catégories d’enduits à joint

Tout comme pour les enduits de lissage, on peut distinguer plusieurs catégories d’enduits à joint en fonction de leur formulation et de leur mode de pose :

  • l’enduit à joint prêt à l’emploi, sous forme de pâte conditionnée dans des seaux, recommandé pour les petits chantiers ou les travaux ponctuels;
  • l’enduit à joint en poudre, disponible en sacs de différentes tailles, parfaitement adapté aux projets de grande ampleur ou aux professionnels du bâtiment qui consomment de grandes quantités de produit;
  • l’enduit à joint hydrofuge, spécialement conçu pour les pièces humides tels que les salles de bains et les cuisines. Ses caractéristiques techniques assurent une meilleure résistance à l’humidité et évitent les problèmes de moisissures.

Les principales différences entre enduit de lissage et enduit à joint

Bien qu’ils soient tous les deux destinés à améliorer le rendu final des murs et plafonds, les enduits de lissage et les enduits à joint présentent quelques différences notables :

Leur usage spécifique

Comme précédemment mentionné, l’enduit de lissage est polyvalent et permet de traiter aussi bien les imperfections sur les différents supports (béton, plâtre, etc.) que les irrégularités sur les plaques de plâtre. Quant à l’enduit à joint, il est exclusivement dédié au traitement des joints entre les plaques de plâtre.

Leur temps de séchage

En général, l’enduit de lissage sèche plus rapidement que l’enduit à joint. Cette différence peut être importante notamment dans le cas de travaux en plusieurs étapes (ponçage, application d’une sous-couche, pose d’un revêtement mural, etc.). Il est donc recommandé de bien respecter les délais de séchage indiqués sur les emballages afin d’éviter tout problème lors de la réalisation des étapes suivantes.

Leur méthode d’application

Pour appliquer un enduit de lissage, on utilise généralement une spatule, une taloche ou une lisseuse, en prenant soin de bien nettoyer et dépoussiérer la surface avant de commencer. Pour l’enduit à joint, différentes techniques existent : le système traditionnel avec une bande de calicot préalablement découpée et encollée dans l’enduit frais, ou bien le procédé mécanisé qui consiste à déposer l’enduit directement sur le joint à l’aide d’un pistolet applicateur en plâtissant simultanément la bande.

Conclusion : choisir le bon enduit en fonction de ses besoins

En résumé, les enduits de lissage et les enduits à joint sont complémentaires pour assurer une finition parfaite des surfaces intérieures, mais chaque type de produit a ses spécificités en termes d’utilisation, de séchage et d’application. Quel que soit votre projet de rénovation ou de décoration, il est essentiel de bien identifier vos besoins pour choisir l’enduit qui correspondra le mieux à vos exigences.

Idées originales pour un aménagement de chambre d’ado sous comble
Comment bien poser du lino sur du carrelage existant ?